• La catabase temporelle

     

    La catabase temporelle

    D’après «  Les constructeurs » de Fernand Léger (1950)

     

    Il était une fois 6 constructeurs : Evan, Evan, Guillaume, Guillaume, Jean et Jeremy. Ces six hommes étaient au paradis où se trouvaient des nuages moelleux, des anges, des fontaines, du soleil, un arc en ciel, une licorne, un phénix, des centaures… C’était les plus grands constructeurs du monde qui se réunissaient pour construire la plus grande échelle du monde afin de délivrer leur amie Claire, punie par Dieu d'avoir croqué la pomme.

    Depuis deux jours, chaque matin, ce qu’ils avaient construit disparaissait.

     

     

    La catabase temporelle

    Comme ils construisaient sans s’arrêter leur échelle pour descendre sur terre et libérer Claire, l’échelle ne disparaissait pas. Ils purent donc atterrir. Mais, au moment où l’échelle trop étendue, fragile et chétive, effleura le sol, elle se brisa.

    Condamnés à demeurer sur terre, ils partirent à la recherche de Claire. Cette dernière envoya un signal. Le signal capté, ils se dirigèrent vers un château où  elle était emprisonnée par un monstre composé d’une tête de E.T, le corps d’un Alien et les pieds de Gollum. Ils construisirent une cage de 5 mètres carré, le monstre mesurant la taille d’un homme. Or, ce montre dénommé « flash back » était doté d’un pouvoir : lorsqu’il touche sa victime, celle-ci refait en arrière l’action effectuée antérieurement. Donc Claire retourna au paradis.  Les constructeurs touchèrent le monstre. De nouveau sur leur échafaudage, ne se souvenant plus de leurs mésaventures, ils achevèrent leur échelle, mais, au moment où l’échelle trop étendue, fragile et chétive, effleura le sol, elle se brisa…